Camp d’Idéation 2021 : une deuxième édition qui a tenu ses promesses !

Après une première édition qui a connu la formalisation d’une dizaine d’entreprises digitales, la 2è édition du Camp d’Idéation s’est déroulée du 27 au 31 juillet 2021 au sein de l’université Joseph Ki-Zerbo. Lancé officiellement le 27 juillet par l’incubateur digital Incub@uo sous la présidence du président de l’université, et les co-patronages de la chargée d’affaires de l’ambassade du Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso et du Représentant résident du PNUD, cette édition a permis aux étudiants des différentes universités du Burkina Faso, porteurs de projets dans le domaine digital d’acquérir les fondamentaux pour mettre en place une entreprise digitale.

Cérémonie de lancement officiel du Camp d’Idéation 2021

Favoriser l’éclosion des talents des étudiants Burkinabè…

Ils étaient plus de 300 étudiants de niveaux et de spécialités diverses des universités du Burkina Faso à s’inscrire au camp d’idéation 2021, et 50 ont été retenus pour bénéficier des 4 jours de formation et d’encadrement intenses. Cette initiative de l’incubateur digital Incub@uo se veut une occasion unique pour donner aux étudiants un cadre stimulant pour mûrir leurs idées de projets et bénéficier de l’accompagnement de mentors qui ont réussi dans divers secteurs d’activité à travers le digital. L’idée de cette activité est d’outiller les étudiants qui ont déjà leurs idées de projets, afin qu’ils puissent les enrichir, les présenter et d’en sélectionner les meilleurs qui bénéficieront d’un accompagnement conséquent pour mettre en œuvre leurs entreprises.

En prélude au lancement des activités du camp d’idéation, il s’est tenu le 24 juillet le ColExp (Collaboration avec les Experts)

Il s’agit d’une rencontre avec les spécialistes du digital et des experts métiers des domaines de la santé et de l’agriculture. Placée sous le thème « le digital comme un accélérateur dans la résolution des défis de l’Agriculture et de la santé » cette rencontre a réuni une cinquantaine d’étudiants venus échanger avec des experts pour trouver des idées d’entreprises digitales innovantes.


Fruit d’un partenariat entre l’incubateur de l’université Joseph Ki-Zerbo et de celui de l’université du Luxembourg, cette initiative met en lumière le talent des étudiants et ambitionne de résoudre un tant soit peu la problématique de l’insertion professionnelle qui préoccupe les autorités de l’université et les étudiants eux même.

« C’est une initiative d’abord pour les étudiants afin qu’ils puissent montrer beaucoup de leurs talents, parce que l’université a beaucoup de talent mais c’est toujours difficile de les exprimer. L’incubateur est là pour que les étudiants n’attendent pas la fin de leurs études avant de commencer à réfléchir à ce qu’ils vont faire »

Dr Tégawendé F. Bissyandé, membre de l’équipe de coordination d’Incub@uo

Le domaine digital est le canal par excellence pour exprimer ce talent en ce sens qu’il permet aux étudiants de dégager leur génie pour trouver des idées novatrices qui répondront aux problématiques sociales, économiques et dans le domaine de l’éducation. Cette initiative a été saluée à juste titre par le président de l’université Joseph Ki-ZERBO.

« Nous sommes conscient du fort potentiel du digital et son impact sur les différents secteurs d’activité mais également sa production au plan économique et social. Autre chose est que les étudiants en dehors des amphithéâtres et la formations, ils trouvent un autre cadre pour pouvoir exprimer leur talent »

Pr Rabiou Cissé, Président de l’Université Joseph KI-ZERBO

« EDUC AI » élu meilleur projet à l’issue de la grande finale

Pendant 96 heures, les « campeurs » ont été formés et outillés sur ; la construction d’entreprise et d’un modèle économique viable, l’approche interdisciplinaire, et sur la communication afin de pouvoir présenter leurs projets devant de potentiels partenaires financiers. La finale est intervenue le 31 juillet au sein de l’Université Joseph Ki-Zerbo. A cette étape finale, 11 projets ont été présentés devant le jury, par des équipes composées d’étudiants de plusieurs disciplines universitaires, et 3 projets ont été hissés sur les plus hautes marches du podium.

  • « EDUC AI », plateforme de suivi en temps réel de toutes les dynamiques scolaires et universitaires par l’intermédiaire d’un moteur d’intelligence artificielle intégré, est le projet qui a retenu l’attention des membres du jury. Lauréat du 1er prix, l’équipe a reçu la somme de 1 000 000 FCFA du jury. Elle remporte également le 1er prix de la fondation veuve Émile d’une valeur de 1 000 000 FCA et celui du 1er prix d’Incub@uo d’une valeur de 250 000 FCFA.
  • « BURKIN’BISSII », 2e au classement s’en sort avec 600 000 FCFA, plus le 2e prix de la fondation veuve Emile d’une valeur de 600 000 FCFA et celui d’Incub@uo qui leur a valu la somme de 150 000 FCFA.
  • « DIGIT AUTO-ECOLE » arrivé en 3e position reçoit quant à lui 400 000 FCFA du jury, 400 000 FCFA de la fondation veuve Emile et 100 000 FCFA d’Incub@uo.

Les leaders de chaque groupe de chaque projet bénéficieront d’un voyage tous frais payés au Luxembourg pour participer au camp d’idéation de l’université du Luxembourg.

Des prix spéciaux ont été également décernés à :

  • « EDUC AI », qui remporte le prix du public
  • « BURKIN’BISSII » qui s’en sort également avec le prix du projet Luxembourg
  • « Securfast » qui a retenu l’attention du jury remporte le prix spécial coup de cœur du Jury. 

Aucun groupe n’a été délaissé car tous les projets ayant participé à ce camp d’idéation bénéficieront de l’accompagnement de l’incubateur digital de l’université Joseph Ki-Zerbo.

« Ce sont des initiatives qu’il faut vraiment saluer. De nos jours de ne jours de telles initiatives au niveau local manquent, et c’est une initiative que nous encourageons et nous encourageons également tous les jeunes frères qui sont porteurs de projets dans quelque domaine que ce soit de vraiment participer aux prochaines éditions. »

Aristide Bandaogo, leader de l’équipe de projet « EDUC AI »

Appel a donc été lancé aux étudiants des différentes universités du Burkina à saisir cette occasion pour la prochaine édition pour murir leurs projets et apprendre aux côtés de ceux qui sont déjà actifs dans le monde de l’entreprenariat.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *